Ailleurs en ville

UN MOMENT DE REFLEXION, AILLEURS EN VILLE …

… Entre les immeubles, des parcelles de rêves. Lorsque le gris prend trop de place, il faut pour l’Homme chercher d’autres réalités qui s’y superposeraient.
Le photographe s’est immiscé ailleurs, dans le mobilier urbain, pour observer la vie différemment.
Comme un enfant qui refuse de grandir il joue, fixe la ville et extrait ce que les autres ne voient pas, pour bâtir son évasion et s’accorder un moment de réflexion.

« L’oeil élargit ton domaine ,
Il voyage de la couleur au mouvement, Le long de la semaine
Tout lui est ornement. »
Jules Supervielle.

Ailleurs en ville.